D’hier a aujourd’hui

Historique

Madeleine est un quartier occupé par des jardins et des vignes jusqu’au milieu du XIXème siècle. Beaucoup de venelles subsistent avec le quartier Dunois de cette époque où elles desservaient les terres. Puis arrive l’ère industrielle : les automobiles Delaugère et Clayette

en fin dix neuvième siècle, remplacées par les carrosseries Panhard-Citroën. Après la 2nde guerre mondiale, la démographie s’accroît, liée au relogement des Orléanais sinistrés et à l’exode rural. Dans les années 60 l’urbanisation se renforce avec la construction de 400 logements allée Pierre Chevallier : le cœur du quartier, avec la place du marché et le siège social de l’ASELQO.

Les récents changements

La deuxième ligne B du tramway

Inaugurée en juin 2012, la 2ème ligne de Tramway traverse l’agglomération d’Ouest en Est. Elle emprunte l’axe principal du quartier : le faubourg Madeleine. Le passage du tram en site partagé avec les voitures (circulation dans les deux sens) et l’implantation de stations à Porte Dunoise, Beaumont, Madeleine et Pont de l’Europe avait bouleversé la vie de cet axe commerçant pendant deux ans et demie de travaux, provoquant la grogne de certaines entreprises, commerces et des habitants. Aujourd’hui le quartier a gagné en qualité de vie. Meilleure desserte vers le centre ville (en 7 minutes), pistes cyclables, végétalisation du parcours, embellissement de l’urbanisme…

Le centre social ASELQO Madeleine intègre de plus en plus dans ses différents projets, une dimension de Développement Durable qui va dans le même sens que la politique de la ville.

La résidentialisation des allées Pierre Chevallier

Projet mené par la ville d’Orléans et l’OPH en 2011, il s’agissait d’une requalification des allées afin de mutualiser les moyens et embellir le quartier qui n’a jamais connu de grands
chantiers depuis sa naissance fin des années 50. Résultat : le quartier du marché de la Madeleine a gagné en esthétique avec une végétalisation agréable et en fonctionnalité avec une chaussée lisse, des trottoirs plus larges, des éclairages plus importants, des pistes cyclables.

La création du Jardin Partagé d’Emmanuel en 2011 a bénéficié de cette résidentialisation qui a permis de globaliser les travaux pour en faire un lieu donnant une forte valeur ajoutée au quartier avec une dimension de lien social et de « mieux vivre ensemble ».

La tête nord du pont de l’Europe

A la croisée du faubourg et du quai de la Madeleine, de l’avenue Clémenceau et du pont de l’Europe, le projet d’aménagement de la tête nord du pont de l’Europe (7700 à 9000 m2 hors voiries) consiste à créer un espace de vie sur ce site actuellement vide et une nouvelle porte de la ville, commune à Orléans et St Jean de la Ruelle, prolongée par des espaces publics agréables : belvédères et promenades sur les berges de la Loire. Ce site représente un enjeu majeur pour l’agglomération. Il s’agit de trouver un projet fort pour répondre à l’ouvrage du pont de Calatrava sans le nier ou le dominer.  A l’heure actuelle, les projets des 3 équipes pluridisciplinaires ont été mis en pause suite aux travaux du Tram sur le quartier qui ont été prioritaires. A priori, 55% de la surface à aménager seraient pour logements, commerces & bureaux ; 28% pour l’espace paysager ; 17% pour le stationnement de surface.

Lire aussi:
– Plans du quartier
L’habitat
– Les équipements
– La population